C'est ainsi que l'appellent les ouzbeks : l'or blanc.
Il s'agit du coton. Je devrais dire de la culture du coton puisque, pour l'essentiel, la production est exportée sans être transformée sur place en Ouzbékistan. Mais tout semble changer 
Des fleurs de coton on sépare les fibres à l'origine de tant de nos vêtements aujourd'hui, mais aussi, on le sait moins, les graines dont est extraite l'huile de coton. L'huile de coton est omniprésente dans la cuisine ouzbek qui ne connait pas les principales huiles que nous utilisons en France. 
Nous avons vu beaucoup de champs de coton, que ce soit dans la riche vallée de Ferghana ou dans la vallée de l'Amour Daria. Ne dit-on pas que le coton a été quasiment une mono-culture pendant les 70 ans de l'ère soviétique. Les soviétiques ont spécialisé le pays dans la production du coton et développé l'irrigation des champs de coton, indispensable dans un pays où la pluviométrie naturelle reste faible. Cela aurait contribué, au moins en partie, à l'assèchement de la mer d'Aral.
Octobre est un mois de récolte et, en Ouzbékistan, elle reste manuelle. Beaucoup de jeunes et de femmes dans les champs pour cueillir les fleurs de coton, comme en témoignent ces quelques images prises dans la vallée et Ferghana et dans la région de Boukhara.


Notre guide francophone, d'origine russe, a le même âge que nous (65 ans). Il nous racontait pendant le voyage que, lorsqu'il était élève puis étudiant, il participait chaque année à la récolte du coton comme ses condisciples. Eric Orsenna dans son livre Voyage aux pays du coton qui date de 2005 nous dit que cette pratique a perduré après l'indépendance. 
 
 
Photo
C'est à Boukhara (Buxoro sur la carte) que nous avons trouvé l'hôtel  le plus charmant de notre voyage en Ouzbékistan. 12 chambres pas plus pour le Minzifa boutique Hôtel perdu dans les ruelles du vieux Boukhara et aménagé dans une ancienne demeure. Nous y sommes restés trois jours.
La ville, pourtant très touristique avec ses superbes monuments qu'elle donne à admirer, permet de s'immerger dans la vie d'une cité ouzbek contemporaine. Nous avons pris plaisir à y déambuler dans ses rues et ses parcs, à fréquenter l'immense bazar moderne , à flemmarder au bord du bassin du Liab I Khaouz ou à tester les spécialités culinaires ouzbek. Au restaurant de Rakhmon (il faut réserver, c'est vite plein le soir !), on y déguste un plov (plat national) original et goûteux cuit avec plusieurs huiles différentes et de nombreuses épices.
Le superbe ensemble Poy Kalon présente une des plus grandes mosquées d'Ouzbékistan, la plus grande après celle de Bibi Khanoum à Samarcande, et certainement une des plus belles. Plusieurs fois construite et détruite par les conquérants ou par les tremblements de terre depuis le premier édifice datant de 713, la mosquée qu'on découvre aujourd'hui est du XVIème siècle. Elle a été construite par le Khan Chaybanide Abdullah Khan, peut accueillir jusqu'à 10000 fidèles et compte pas moins de 288 coupoles. Elle est flanquée du minaret Kalon haut de 48 mètres et fait face à la madrasa Mir I Arab également du XVIème siècle.
Des cinq coupoles de galeries marchandes, il n'en reste que trois : celles des chapeliers, des joaillers et des changeurs. D'une très belle architecture, elles sont aujourd'hui malheureusement squattées par les commerces d'artisanat, dont se régalent les touristes.
Nous avons également beaucoup aimé le mausolée de l'émir Ismaïl Samani, fondateur de la prestigieuse dynastie des Samanides, qui fit de Boukhara la capitale de son Etat en 892 après la conquête arabe. Au tournant du premier millénaire, Boukhara était un centre culturel arabe et perse de première importance avec 250 madrasas où enseignaient les grands savants ou poètes perses et arabes que furent Avicenne, Roudaki ou Al-Berouni.
Boukhara est une ville incontournable.

 

 
 
Photo
Flashback sur un mardi du mois de septembre, le 17.
Nous étions trois compères photographes pour répondre enthousiastes à l'autorisation qui nous avait été très gentiment accordée de pouvoir faire une journée de reportage pendant les vendanges au Domaine du célèbre Château Rasque à Taradeau dans le Var. Un de mes vins de Côte de Provence préféré (rouge et rosé) dont j'avais approvisionné ma cave quelques semaines auparavant.
Un accueil des plus sympathiques et hospitaliers de la part de la propriétaire Sophie, de toute son équipe du Domaine et des vendangeurs saisonniers qui ont accepté spontanément de jouer le jeu du reportage. Un grand merci à tous ces acteurs de la journée.
Nous avons pu librement "shooter" sans retenue. Exercice pas si facile que cela : les gestes sont très rapides, les vendangeurs et leurs mains sont souvent masqués par les feuilles de la vigne. A la fin de la journée, j'avais emmagasiné pas moins de 700 photos qu'il a fallu ensuite trier, classer, traiter et sélectionner. Après avoir découvert nos photos, Sophie nous a donné l'autorisation de pouvoir les utiliser ; j'en profite donc pour en présenter quelques-unes.

 
    Merci de laisser un "like" ou  un commentaire à la fin de chaque post qui vous aura plu, étonné ou intéressé.
    Posez les questions sur ce qui vous intrigue ou  critiquez les photos : je m'engage à répondre à chacun.

    Categories photos

    Tous
    Architecture
    Insolite
    Nature
    Paysages
    Reportages
    Spectacles
    Voyages

    Archives

    Décembre 2013
    Novembre 2013
    Octobre 2013
    Août 2013
    Juillet 2013
    Juin 2013
    Mai 2013
    Mars 2013
    Février 2013
    Janvier 2013
    Décembre 2012
    Novembre 2012
    Octobre 2012
    Septembre 2012

    Au clavier et derrière le viseur,

    un amateur de voyages, d'histoire, de géographie et aussi de photos.
    Ce blog est une façon de garder une trace de mes voyages, de tenir mon carnet de voyage en images pour le partager avec vous.
    D'autres photos sont à découvrir dans les galeries que j'alimente de temps à autre.
    Mon souhait le plus cher : que vous engagiez avec moi  le dialogue en laissant un commentaire sur les posts qui vous ont suscité votre intérêt ou retenu votre attention !

    A bientôt, au plaisir de lire vos réactions.

    Pour être informé de nouvelles publications sur le blog, laissez-moi votre adresse mail

    * indicates required

    Blogs voyages et photos

    View my profile on LinkedIn